Protection des cultures
Technique

Protection contre le mildiou


Mildiou : Choisir la protection fongicide la mieux adaptée à chaque situation (mai 2014)
La stratégie de lutte contre le mildiou, principale maladie en pommes de terre, doit être particulièrement soignée. Ce pathogène affecte à la fois le rendement et la qualité des tubercules. Pour être efficace, la lutte contre la maladie est réalisée de manière préventive, avant la contamination de la plante.

Télécharger le PDF


Lutte contre le mildiou : : une stratégie à mettre en œuvre tout au long de l’année (avril 2013)
Mois après mois, année après année, la lutte contre le mildiou perdure. La stratégie adoptée dépend de nombreux facteurs. Mais elle a pour objectif prioritaire d’éviter la première contamination de la parcelle, avant de combattre son irrémédiable expansion.

Télécharger le PDF


Mileos : : un outil d’aide à la décision qui évolue (avril 2011)
Mileos permet de lutter efficacement contre le mildiou de la pomme de terre en agriculture raisonnée. Cet outil permet aux producteurs une réduction du nombre de traitements fongicides, synonyme de gain de temps et d’argent.

Télécharger le PDF


Mildiou : Bien démarrer… pour bien finir! (mai 2010)
Reprise des grandes lignes de la stratégie de lutte contre le mildiou diffusée chaque année par la Protection des Végétaux et Arvalis- Institut du végétal. De par son incidence sur les rendements et la qualité, le mildiou est actuellement la principale maladie des cultures de pomme de terre. Une lutte active ne peut s’envisager que grâce à une prophylaxie efficace combinée à la lutte chimique raisonnée et à des méthodes culturales de contrôle de la maladie.

Télécharger le PDF


Gestion du risque mildiou avant la récolte et bonnes pratiques de récolte et de stockage (août 2007)
La protection fongicide avant et après le défanage est particulièrement importante pour obtenir des tubercules sains. Tour d’horizon des bonnes pratiques à respecter.

Télécharger le PDF



Protection contre les ravageurs


PROTECTION CONTRE LES TAUPINS : Une filière en impasse technique (avril 2015)
En hausse au fil des ans, les attaques de taupins restent difficiles à juguler avec les insecticides actuellement disponibles, qui s’appliquent à la plantation. Le manque de solutions efficaces conduit la filière vers une impasse technique en matière de lutte contre ce ravageur.

Télécharger le PDF


Lutte contre les ravageurs : Contre les pucerons et doryphores, utiliser les seuils de nuisibilité (mai 2013)
Pucerons et doryphores sont des habitués des parcelles de pommes de terre. Ils peuvent provoquer des dégâts importants si les populations ne sont pas gérées correctement. Des méthodes d’évaluation simplifiées existent pour déterminer quand déclencher les interventions au champ et ainsi garantir rendement et qualité.

Télécharger le PDF


L’irrémédiable progression du doryphore de la pomme de terre de 1922 à 1931 (octobre 2010)
Le leptinotarsa decemlineata Say ou doryphora decemlineata mieux connu sous les noms de “doryphore” ou encore “bête du Colorado” a été pour la première fois observé aux Etats-Unis en 1824 par le naturaliste américain Thomas Say. Un siècle plus tard, cet insecte est présent partout en France. Comment s’est-il implanté sur notre territoire ?

Télécharger le PDF



Autres maladies


Mildiou, pourriture molle ou parasite de présentation : En conditions humides, la vigilance s’impose à partir du défanage (octobre 2010)
Des conditions météorologiques plus ou moins humides à l’automne au moment des défanages et des récoltes peuvent faire apparaître des dégâts de mildiou ou de pourriture molle sur tubercules en fin de végétation. Pour minimiser les risques de maladies en fin de saison, trois points essentiels : défanage et protection mildiou, délai défanage-récolte et qualité de présentation, conditions de récolte et pourritures sur tubercules.

Télécharger le PDF


Les agents de pourriture bactérienne : la jambe noire et la pourriture molle (nov 2007)
Plusieurs bactéries sont responsables en Europe et en France des symptômes de jambe noire sur tiges et de pourriture molle des tubercules. Les bactéries concernées connues jusqu’à présent sous le nom d’Erwinia sp, ont récemment été renommées.

Télécharger le PDF


Rouille et cœur brun / cœur creux : deux accidents physiologiques difficiles à maîtriser selon le scénario climatique (octobre 2007)
La qualité des tubercules peut être affectée par de nombreux défauts, souvent dus aux bioagresseurs et aux endommagements mécaniques, mais aussi parfois d’origine physiologique.

Télécharger le PDF



Stockage et utilisation des produits phytosanitaires


Produits phytosanitaires : Prévention et protection, fondamentaux pour limiter les risques (avril 2014)
La manipulation des produits phytosanitaires peut engendrer des risques pour la santé. Quelques précautions permettent de protéger correctement l’utilisateur. En particulier, une bonne organisation de chantier et le port d’équipements de protection sont les premiers éléments à mettre en place au quotidien.

Télécharger le PDF


Sécurité : Bien aménager son local de stockage des produits phytosanitaires (octobre 2013)
Sécuriser l’utilisateur et les tiers, préserver l’environnement et assurer la conservation des produits sont les trois objectifs auxquels doit répondre le lieu de stockage des produits phytosanitaires. D’un point de vue réglementaire, le local doit être spécifique, fermé à clé et ventilé, les produits rangés selon leur classement toxicologique.

Télécharger le PDF

Pomme de terre Hebdo N°1195 du 29 juin 2018

Télécharger le PDF

Pomme de terre Hebdo n°1194 du 22 juin 2018

Télécharger le PDF

Pomme de terre Hebdo n°1193 du 15 juin 2018

Télécharger le PDF

FMSE/ASPDT : Demande d’indemnisation dues à la destruction des lots de pommes de terre contaminés

La date limite de déclaration des surfaces est fixée au 30 juin 2018.

L’UNPT rappelle les conditions qui permettent aux producteurs d’être indemnisés des pertes de revenus dues à la destruction des lots contaminés par un parasite de quarantaine. Il faut avoir déclaré l’intégralité des surfaces de pommes de terre (hors production de plants certifiés) avant le 30 juin 2018 à l’Association pour la section pomme de terre du FMSE, ASPDT. L’affiliation est validée par le règlement de la cotisation sur la production de pommes de terre commercialisée.

L’ASPDT garantit la confidentialité totale des informations. Par ailleurs, le programme d’indemnisation étant co-financé par des fonds publics, et la déclaration PAC faisant foi, chaque agriculteur déclarant des pommes de terre à la PAC doit être celui qui remplit le formulaire FMSE de déclaration des surfaces.

La déclaration peut être faite directement :

- en ligne sur : www.producteursdepommesdeterre.org/ext_prod_login (en vous connectant sur votre espace personnel)

- Ou en remplissant le formulaire disponible ici

Télécharger le communiqué

Pomme de terre Hebdo n°1192 du 8 juin 2018

Télécharger le PDF

Pomme de terre Hebdo n°1191 du 1er juin 2018

Télécharger le PDF

Pomme de terre Hebdo n°1190 du 18 mai 2018

Télécharger le PDF

Pomme de terre Hebdo n°1189 du 4 mai 2018

Télécharger le PDF

Pomme de terre Hebdo n°1188 du 27 avril 2018

Télécharger le PDF

Pomme de terre Hebdo n°1187 du 20 avril 2018

Télécharger le PDF

20

novembre
2018

Formation « Stockage et qualité de la pomme de terre »

Arvalis organise cette formation les 20 et 21 Novembre 2018, à Boigneville (91 Essonne).

en savoir plus

25

novembre
2018

Interpom Primeurs

19e Salon européen pour les professionnel de la pomme de terre et des légumes, de la culture à la transformation, du 25 au 27 Novembre 2018, à Courtrai (Belgique)

en savoir plus

10

décembre
2018

Assemblée Générale du CNIPT

L'Assemblée Générale du CNIPT se tiendra le lundi 10 décembre à la Cité des Sciences et de l'Industrie de la Villette. Programme à venir

4

septembre
2019

Potato Europe

Potato Europe se tiendra les 4 et 5 septembre à Kain/Tournai (Belgique)